Denis Roy

En ce moment...

Événements à venir

Lorsqu’on me questionne sur ma démarche artistique, je suis très hésitant à répondre. C’est comme tirer la rondelle au but sans regarder et marquer le point. Je n’ai pas trouvé la poésie, c’est elle qui m’a trouvé.

Peut-être parce que dès que j’ai appris à écrire, l’écriture n’apparaissait déjà plus, pour moi, comme un geste banal. J’avais ce besoin d’écrire pour que ce soit joli. Et plus tard, jamais je n’aurais osé écrire une lettre sans saveur à ma blonde, parce qu’elle ne m’est pas acquise, mais à conquérir chaque jour.

Peut-être aussi que si j’avais été poète à 20 ans, dès l’âge de 30 ans, je n’aurais plus rien eu à dire, pas assez de vécu. C’est près de la cinquantaine que je me suis mis à écrire quelques proses et poèmes, alors que je devenais grand-père. Un rôle si enivrant, que je n’avais peut-être pas bien saisi lorsque j’ai eu mes enfants. Puis, l’Alzheimer de mon père, cette détresse humaine qui m’a fendu le cœur et que j’ai voulu exorciser dans mes mots.

Et plus j’écrivais, plus j’avais besoin de dire. De ruisseau, mes écrits sont devenu rivière, et aujourd’hui, ma poésie ce fait fleuve, fluide, prêt à prendre le large, traverser des frontières pour rencontrer et raconter les vents légers, les marées fulgurantes, la violence des vagues et celles qui nous transportent, en passant de l’amour à la mort, aux humains, à la femme et à l’enfant.

Je suis capitaine d’un voilier et j’ai le vent dans les voiles. Et si un texte se dessine dans ma tête la nuit, faudra le coucher sur papier avant d’espérer m’endormir.

Démarche artistique du poème « Nuitance »

Démarche artistique ?

Il n’y en a pas.

C’est le poème qui m’a dicté ses mots

La nuit était belle

Elle aussi*

Bien que la nuit était naissante, je savais qu’elle m’amènerait à un doux réveille

         au petit jour,

         dans les jours qui suivront,

         pour toujours

Il y a de ces moment qui change notre vie à jamais

Cela ne garantit pas le bonheur, mais l’arrivée de nouvelles valeurs pour prendre le chemin avec nous

* Bien entendu qu’il y a des jours ou votre beauté surclasse celle des autres jours. Il s’agit d’un instant, un frisson inattendu, une révélation. Vous ne devriez pas vous demander alors, pourquoi je n’étais pas à la hauteur hier, mais vous demander plutôt si ce moment vient de faire traverser une nouvelle porte à votre relation et en profiter.

Démarche artistique du poème « Bleu roses »

Construit à la manière d’un rondel* parce que je voulais mettre un refrain à son histoire.

Ayant compris que la belle était cette douzième rose mais n’en était pas consciente (rappelez-vous ce que je vous ai dit sur le jour où vous êtes encore plus belle à ses yeux) j’ai mis mes mots au service de son histoire.  Les auteurs de téléroman l’ont bien compris. Ça prend bien trois saisons avant que le couple que nous avons tous reconnu … se reconnaisse lui-même.

* Le rondel est une forme poétique dont les 2 premiers vers du 1e quatrain devrait aussi se retrouver à la fin du 2e quatrain et le 1e vers (parfois les 2 premiers) se retrouve à la fin du poème.

Poème : Nuitance

Poème: Du haut de ses trois ans

Denis Roy, portrait

Événements passés

En plein coeur du Vieux-Beloeil !
922 rue Laurier, Beloeil, Québec, J3G 4K9

450-813-4737